SPIEN

La carte scolaire : comparaison internationale.

mardi 5 avril 2011 par SPIEN - Matulik / Terver

Peut-on concilier l’objectif de mixité sociale et le libre arbitre des familles dans le choix d’école de leur enfant ?

Une étude de la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance parue en décembre s’est penchée sur la question en comparant les conditions d’affectation des élèves à l’étranger. Rares sont les pays européens à proposer une liberté totale dans la sélection de l’établissement scolaire : la Belgique, les Pays-Bas, l’Irlande. L’Angleterre s’est, elle aussi rompue à l’exercice dans les années 1980. Elle fait aujourd’hui cas d’école en matière d’effets pervers du dispositif de libre choix.

La diversité d’offre éducative escomptée s’est finalement traduite par l’application d’un même modèle : celui de l’excellence académique des établissements les plus réputés. « Le libre choix se traduit moins par une différenciation que par une hiérarchisation de l’offre », conclut l’étude.

En France, la sectorisation faisait loi jusqu’en 2007. Depuis l’assouplissement de la carte scolaire à la rentrée 2008 « 115 000 demandes de dérogation ont été exprimée, soit une hausse de près de 20 000 par rapport à la rentrée 2007 », précise Nadine Dahlseimer-Van Der Tol, auteure du rapport.

La tendance semble suivre le modèle anglo-saxon : plus libre sera le choix d’établissement, plus fort sera le déterminisme social en matière de prestations scolaires.

Source des informations : la lettre de l’éducation.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 160422

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Sites   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 39