SPIEN

Fournitures de rentrée : Peillon demande de la modération aux profs.

mercredi 5 juin 2013 par SPIEN

Le ministre de l’Education natio­nale Vincent Peillon a demandé jeudi aux pro­fes­seurs de faire preuve de modé­ra­tion dans les listes de four­ni­tures de ren­trée pour tenir compte des contraintes des familles, et d’accompagner les ini­tia­tives comme les bourses aux four­ni­tures et les achats groupés.

Dans une cir­cu­laire publiée jeudi, il demande d’"élaborer des listes res­pon­sables de four­ni­tures sco­laires et de mieux gui­der les familles", de "faire de la péda­go­gie des pra­tiques de consom­ma­tion res­pon­sables au moment de la ren­trée" et d’"encourager et sou­te­nir toutes les ini­tia­tives locales qui peuvent contri­buer à réduire de manière signi­fi­ca­tive le coût des fournitures".

Ce texte "vise à pré­ser­ver le pou­voir d’achat des familles les plus modestes en per­met­tant une meilleure maî­trise des dépenses de ren­trée", explique le minis­tère dans un com­mu­ni­qué. Aucune marque ne doit être exi­gée, et cer­tains achats peuvent être éche­lon­nés en fonc­tion du moment où les four­ni­tures serviront.

"C’est la pre­mière fois qu’un ministre signe une cir­cu­laire concer­nant les four­ni­tures de ren­trée, c’est dire que nous y atta­chons une impor­tance par­ti­cu­lière en ces temps dif­fi­ciles", a expli­qué à la presse Jean-Paul Delahaye, direc­teur géné­ral de l’Enseignement scolaire.

La média­trice de l’Education natio­nale "attire régu­liè­re­ment notre atten­tion sur quelques déra­pages qui peuvent se pro­duire ici ou là", a-t-il précisé.

"Nous sommes très en amont de la ren­trée. C’est pour que ce type d’incident ne se pro­duise pas que nous avons tenu à écrire cette cir­cu­laire. Ces listes doivent être dis­cu­tées dans les conseils d’école et conseils d’administration", a-t-il ajouté. Le minis­tère conseille une liste type de four­ni­tures, sans four­chette de prix. "Nous sommes dans des sommes extrê­me­ment rai­son­nables", a-t-il estimé.

"L’inflation des listes de four­ni­tures à ache­ter à chaque ren­trée sco­laire (...) bafoue le prin­cipe même de la gra­tuité et met de nom­breuses familles en dif­fi­culté", sou­ligne dans un com­mu­ni­qué la FCPE, prin­ci­pale fédé­ra­tion de parents d’élèves.

"L’institution sco­laire ayant laissé jusqu’ici aux hasards des choix des ensei­gnants la pres­crip­tion des four­ni­tures sco­laires", la FCPE "se féli­cite" que "le minis­tère encou­rage la mise en place des +com­mis­sions four­ni­tures+ où repré­sen­tants de parents et ensei­gnants décident ensemble d’une liste".

"Cette cir­cu­laire doit être le pre­mier pas vers une réflexion plus large sur la gra­tuité" de l’école, demande-t-elle.

En 2012, Familles de France avait évalué à 192,82 euros le coût de la ren­trée sco­laire pour un élève de 6e.

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 159813

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 25