SPIEN

Motion lue à la CAPA du 29 juin 2018 et Réponse du Rectorat

vendredi 29 juin 2018 par SPIEN

M. Blanquer vient de nous présenter la rénovation de la voie professionnelle. Un point retient aujourd’hui plus particulièrement notre attention : la diminution des capacités d’accueil, voire la disparition du Bac Professionnel Gestion Administration.

Le Bac Professionnel GA est né en 2011 de la fusion du Bac Professionnel Secrétariat et du Bac Professionnel Comptabilité.

Entre la création de ce Bac Professionnel et la mise en place du Bac Professionnel 3 ans, les personnels enseignants ont déjà payé un lourd tribut : beaucoup de suppression de postes et de professeurs TZR

L’institution a de plus demandé de très gros efforts aux professeurs pour la mise en place de ce Bac Professionnel, non pas tant au niveau du référentiel comme on l’entend trop souvent, mais au niveau de la pédagogie, avec la mise en place de scénarios pédagogiques, et surtout sur le plan de la certification qui est une véritable usine à gaz, avec la mise en place de Cerise Pro.

Et là ça recommence avec l’annonce de la disparition de la moitié des capacités d’accueil en Gestion Administration….

Certes :

- Nous avons appris par un article paru dans Libération le 28 février 2018 que le Bac Professionnel GA était là pour gérer les flux. - Nous avons bien conscience qu’avec l’élévation du niveau de compétences se pose le problème du recrutement pour le poste de gestionnaire administratif au niveau du BTS et non plus au niveau du Bac Professionnel.

Mais ces questions se posaient déjà en 2011.

Qu’envisagez-vous de faire pour les professeurs en Gestion Administration dans notre académie ?

A une question d’une collègue inquiète pour son avenir, le corps d’inspection a répondu : il vous faut réfléchir à rendre votre filière attractive. Est-ce là la seule réponse de l’institution ?

Lors de la mise en place du Bac Professionnel Gestion administration en 2012 ou 2013, à la demande pressante des organisations syndicales présentes en CAPA, le rectorat avait organisé à la Faculté de lettres une réunion pour les collègues de secrétariat et de comptabilité afin de répondre, déjà, à leurs questions et calmer leurs inquiétudes.

Mme Brun présidait cette réunion.

Qu’allez-vous faire ?

Nous resterons vigilants quant aux réponses apportées.

En même temps nous avons bien conscience que la rénovation de la voie professionnelle va engendrer de nombreuses suppressions de postes dans toutes les filières professionnelles, aussi bien en enseignement professionnel qu’en enseignement général.

Le Spien

Réponse du Rectorat

Suite à la lecture de la motion lu à la CAPA du 29 juin 2018, la réponse est :

Il y a une phase de travail et de réflexion sur le Bac Professionnel GA.

La situation au niveau de l’Académie n’est pas si dramatique qu’elle ne l’est au niveau national.

Le rectorat attend de voir les effets de la rénovation professionnelle.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 175840

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 96