SPIEN

Chatel : la suspension des allocations familiales sera "l’ultime recours".

mercredi 19 mai 2010 par SPIEN - Matulik / Terver

La suspension des allocations familiales pour absentéisme scolaire, qui doit prochainement être examinée par le Parlement, sera "l’ultime recours" pour lutter contre cet absentéisme, a déclaré le ministre de l’Education, Luc Chatel, lundi à Nice.

"J’entends dire ici ou là (que) cette suspension, ça va être la double peine pour les parents. Mais on oublie de dire que cette mesure, c’est l’ultime recours et que avant, il y a tout un travail qui est fait avec l’Education nationale, les collectivités territoriales et les familles", a-t-il dit.

Le président du conseil général des Alpes-maritimes, Eric Ciotti (UMP), a déposé le 30 avril une proposition de loi controversée prévoyant une "suspension immédiate" des allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire.

Le texte prévoit, "après un premier avertissement", la "suspension immédiate" de la part d’allocations familiales versée pour l’enfant trop souvent absent.

M. Chatel a salué les initiatives prises par les collectivités des Alpes-Maritimes pour l’accompagnement préventif des parents en difficulté : "conseil des droits et devoirs des familles" (CDDF) à Nice, "Ecole des parents" au niveau du département.

Nice est la seule des dix plus grandes villes françaises à avoir mis en place un CDDF, dont l’objectif est de repérer et d’encadrer les familles en difficulté.

L’"Ecole des parents", lancée en février par le conseil général, a vocation à rappeler aux parents signataires d’un contrat de responsabilité parentale (CRP) leur rôle éducatif et à les familiariser avec la vie scolaire. Les "cours" sont dispensés pendant trois demi-journées.

Une quinzaine de familles se sont pour l’instant insérées dans le dispositif, qui doit être étendu à la rentrée 2010 à tous les signataires d’un CRP du département.

Le contrat de responsabilité parentale, prévu par la loi sur l’égalité des chances du 31 mars 2006, vise, en cas d’absentéisme ou de carence de l’autorité parentale, à mettre les parents face à leur responsabilité et permet, en cas d’échec, de suspendre le versement des allocations familiales.

Soixante dix-neuf CRP ont été signés dans les Alpes-Maritimes, l’un des rares départements à l’avoir mis en oeuvre.

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 163433

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités /Agenda   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 48