SPIEN

Renforcer l’égalité des chances à l’école...

mercredi 22 septembre 2010 par SPIEN - Matulik / Terver

Un rap­port de deux ins­pec­tions de l’Education natio­nale pré­co­nise des amé­lio­ra­tions à appor­ter aux dis­po­si­tifs récem­ment mis en place pour favo­ri­ser l’égalité des chances à l’école.

Ce rap­port 2009 de l’inspection géné­rale de l’Education natio­nale (IGEN) et de l’inspection géné­rale de l’administration de l’Education natio­nale et de la Recherche (IGAENR), est cité par le site inter­net Le Café pédagogique.

Sur les élèves sco­la­ri­sés dans les zones défa­vo­ri­sées, les ins­pec­tions sou­lignent que de nou­velles orga­ni­sa­tions péda­go­giques sont ren­dues pos­sibles grâce aux réseaux dits "ambi­tion réus­site" (col­lèges et écoles dis­po­sant de moyens humains et d’un pilo­tage spé­ci­fiques). Mais elles "peuvent sus­ci­ter cer­taines dif­fi­cul­tés, comme une appré­cia­tion confuse, par les élèves, de la mul­ti­pli­cité des acteurs et des dis­cours, un allon­ge­ment ou une sur­charge horaire de leur tra­vail, une jux­ta­po­si­tion des dis­po­si­tifs et une confu­sion des rôles".

Sur l’accompagnement éduca­tif (sou­tien et acti­vi­tés après la classe pour les volon­taires depuis 2007), le rap­port note qu’"une pro­por­tion suf­fi­sante, sinon satis­fai­sante, de pro­fes­seurs de col­lèges" ont accepté d’y par­ti­ci­per. Environ 25% de la pro­por­tion des élèves des col­lèges s’étaient ins­crits en 2007, mais pas tou­jours ceux "les plus en dif­fi­culté", avec une assi­duité "irrégulière".

Les ensei­gnants ont constaté "parmi leurs élèves, de réels pro­grès" sur le com­por­te­ment et l’organisation du tra­vail, plus que sur la dis­ci­pline. Les ins­pec­teurs demandent de "conso­li­der" le dis­po­si­tif, notam­ment ses "conte­nus pédagogiques".

Le rap­port étudie aussi la "sco­la­ri­sa­tion des enfants de familles gitanes" dans l’académie de Montpellier, des élèves mar­qués par un échec sco­laire et un absen­téisme "mas­sif". Les ins­pec­tions constatent, mal­gré des efforts par­fois "géné­reux", que ces élèves font l’objet de ségré­ga­tion, vou­lue ou non, avec par exemple des élèves de familles gitanes concen­trés dans des classes "spa­tia­le­ment sépa­rées du reste du col­lège pour éviter des inci­dents, au pré­texte des com­por­te­ments inadap­tés ou aso­ciaux de certains".

Sur les dis­po­si­tifs d’excellence, les ins­pec­tions estiment que les inter­nats de réus­site éduca­tive (créés en 2008 avant les inter­nats d’excellence pour des jeunes "très fra­giles") sont adap­tés "à des enfants très jeunes ou en très grande dif­fi­culté". Quant aux inter­nats d’excellence, ils répondent "aux situa­tions où les sou­tiens sociaux et psy­cho­lo­giques sont primordiaux".

Source : AFP


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 162393

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Sites   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 4